Les échographies au cours de la grossesse

Généralités

Au cours de la grossesse, 3 échographies de dépistage anténatal vous seront proposées en cas d’évolution normale : Au 1er trimestre (12 - 13 SA), 2ème trimestre (22 - 23 SA) et 3ème trimestre (32 – 33 SA).

«SA » signifie « semaines d’aménorrhées », c’est dire le nombre de semaine depuis le 1er jour des dernières règles.

Une échographie à 1 mois 1/2 de grossesse (8 – 9 SA ou échographie de datation) est vivement recommandée afin de vérifier le bon développement du début de grossesse.

En cas de doute sur la croissance du fœtus ou l’existence d’une malformation, il peut être nécessaire de vous faire revenir pour des échographies supplémentaires ou de demander l’avis à un autre échographiste (spécialisé ou référent).

L’échographie permet de mettre en évidence certaines malformations éventuelles du fœtus et de faire l’analyse des annexes (placenta, col, liquide amniotique, ovaires). L’échographie 3D n’est pas une nécessité pour le diagnostic des anomalies. Cependant, en fin d’examen, si les conditions le permettent, nous mettons tout en œuvre pour vous la proposer.

Malgré les améliorations techniques, l’échographie n’est pas parfaite et il peut se produire qu’une anomalie pourtant bien présente ne soit pas détectée par l’examen.

L’échographie se fait généralement par voie abdominale, mais parfois nous sommes amenés à pratiquer une échographie vaginale si la voie abdominale est insuffisante à l’examen complet.

La qualité des images est variable d’une femme à l’autre, l’épaisseur de la paroi abdominale peut constituer une gêne en raison du tissu adipeux sous-cutané.

L’ échographie fœtale est un acte médical qui demande de l’attention et de la concentration, Nous demandons la présence d’un seul accompagnant en salle d’examen (sauf exception).

i

Information

Il est important d’éviter d’appliquer une crème anti-vergetures dans les jours qui précèdent l’examen.

Cet examen est complètement indolore et ne présente pas de risque connu pour la mère ou l’enfant.

Ces examens sont recommandés mais ne sont pas obligatoires.

La présence des enfants n’est pas interdite mais Non RECOMANDéS (la présence des enfants lors des examens échographiques).

L'échographie de datation ne fait pas partie des 3 échographies obligatoires recommandées par la haute autorité de la santé (HAS).
Cependant, nous considérons cette échographie importante et nous la conseillons vivement.
Elle se fait généralement entre 7 et 9 semaines d’aménorrhées (SA), c’est-à-dire en comptant depuis la date des dernières règles.

Cette échographie permet de :

Localiser la grossesse :

Cette échographie va confirmer que la grossesse s’est bien implantée dans la cavité utérine et non ailleurs. Ceci permet d’éliminer les grossesses dites extra-utérines, c’est-à-dire dont l’œuf se serait implanté dans les trompes ou sur l’ovaire par exemple.


Vérifier l’évolutivité de la grossesse et dépister les grossesses multiples (jumeaux, triplés) :

Cet examen permet de vous rassurer en mettant en évidence l’activité cardiaque de l’embryon, entre autres. Ceci permet de confirmer que la grossesse ne s’est pas arrêtée, donc qu’il ne s’agit pas d’une fausse couche.


Préciser l’âge de la grossesse :

La date de conception sera alors estimée à quelques jours près. Ceci sera particulièrement intéressant lorsque la date des dernières règles est imprécise, ou lorsque les cycles menstruels ayant précédé la grossesse étaient irréguliers. La connaissance de cette date de début de grossesse, permettra d’établir « un calendrier de grossesse » nous informant notamment sur la date du terme.


En cas d’antécédent de grossesse extra utérine, nous souhaitons vous recevoir le plus précocement possible, soit vers 5 – 6 SA

En cas de saignements ou autre difficulté, nous ferons en sorte de vous recevoir en urgence.


Elle a lieu entre 11 et 13 semaines d’aménorrhées (SA) et 6 jours. Mais nous préférons entre 12 et 13 semaines d’aménorrhées.

L’échographie du premier trimestre répond à plusieurs objectifs:

Vérifier la vitalité et la mobilité fœtale (enregistrement de l’activité fœtale, mouvements spontanés.

Mesurer la taille de l’embryon et ainsi vérifier et confirmer la date de début de grossesse.

Éliminer des malformations sévères.

Bien que très petit (environ 5-6 cms de long), l’embryon se laisse bien observer autour de 12 SA- 13 SA. Un examen morphologique peut être réalisé, c’est-à-dire un examen visant à constater que son développement a bien débuté. On peut compter les membres, voir le cœur, l’estomac….


Débuter le dépistage des anomalies chromosomiques comme la trisomie 21.

La mesure de la clarté nucale (CN) va être réalisée entre 11 et 13 SA + 6 jours. Il s’agit d’un petit espace situé à l’arrière du cou, au niveau de la nuque. Cet espace est rempli de liquide lymphatique.

Cette clarté nucale est physiologique, ce qui veut dire qu’elle existe chez tous les embryons de cet âge. Normalement, elle est visible quelques semaines seulement puis se résorbe et disparaît.

Un certain nombre d’étude ont montré que lorsque l’embryon était porteur d’une trisomie 21, sa clarté nucale était souvent plus large. En effet, il semblerait que chez ces embryons, il existe un retard de résorption de ce liquide, c’est-à-dire qu’il s’accumule à l’arrière du cou au lieu de disparaître rapidement.

Néanmoins, l’échographie ne permet pas de dépister tous les embryons porteurs d’une trisomie 21. Certains embryons porteurs d’une anomalie chromosomique ont une clarté nucale rassurante, alors qu’une faible proportion d’embryons n’ayant pas de trisomie 21 peut présenter une « nuque » épaisse.

C’est pourquoi à l’issue de l’échographie, il vous sera proposé de compléter ce dépistage par une prise de sang : le dosage des marqueurs sériques. Cette prise de sang est à réaliser dans les mêmes délais que l’échographie du 1er trimestre, entre 11 et 13 SA + 6 jours. cf chapitre: dépistage de la trisomie 21.

  • A cet âge de la grossesse, le sexe du bébé est en cours de maturité.

L’échographie du 2ème trimestre est réalisée entre 22 et 24 SA (un peu moins de 5 mois de grossesse). Elle est appelée aussi échographie morphologique.

L’objectif de cette échographie est de :

Vérifier le bien être fœtal :

Les mouvements du bébé et l’activité cardiaque.


Vérifier la croissance du fœtus et son développement :

Avec une estimation du poids fœtal, Le poids est évalué à la suite de différentes mesures (le périmètre crânien, le périmètre abdominal et la longueur du fémur).


Réaliser un bilan morphologique fœtal rigoureux et systématique :

Nous examinons les membres, la face et le profil du bébé mais aussi tous les organes internes tels que le cœur, le cerveau, les reins… Bien que l’échographie fœtal du 2ème trimestre reste l’examen le plus performant dans la recherche d’anomalies, il n’est pas sûr à 100 %. Certaines pathologies ne sont pas visibles à l’échographie. Certaines conditions, telles un bébé caché ou une paroi abdominale peu échogène peut rendre l’examen difficile.


Vérifier :

la localisation du placenta et la quantité de liquide amniotique.


Fille ou garçon ?

Cette 2ème échographie est aussi l’occasion de connaître le sexe du bébé.


L’échographie du 3ème trimestre se réalise entre 32 et 33 SA soit 7 mois de grossesse.

L’objectif de cette échographie est de :

Vérifier la présentation fœtale :

A ce terme de la grossesse, les bébés sont généralement positionnés tête en bas. En cas de présentation du siège, une échographie de contrôle sera faite à 8 mois de grossesse (36sa).


Vérifier le bien être fœtal :

Grâce aux mouvements, à l’activité cardiaque et aux « dopplers » (mesure du flux du sang dans différentes artères).


Vérifier la croissance fœtale :

Avec une estimation du poids.


Réaliser un bilan morphologique.


Vous souhaitez prendre rendez-vous avec les sages-femmes échographistes ?

Elles vous reçoivent dans le cabinet du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30 selon les jours.

Prendre rendez-vous